Magie des Dolomites đŸ‡«đŸ‡·(FRA)

Enrosadira: Je suis toujours Ă  Las Vegas, au milieu du dĂ©sert de Mojave. Je veux vraiment faire un voyage au Grand Canyon et j’espĂšre que ce sera bientĂŽt.

Il y a quelques jours, ils m’ont emmenĂ© faire une promenade dans les montagnes de RED ROCK, un panorama vraiment spectaculaire.

C’était lĂ , et en contemplant ces roches rouges, que je me souvenais de certaines montagnes pĂąles de ma patrie.

Pùles parce que ce sont des montagnes de la lune mais, malgré leur pùleur, peuvent virer au rouge à deux moments de la journée: aube et au crépuscule.

Vous vous demandez peut-ĂȘtre comment les Dolomites, ces belles mais pĂąles montagnes situĂ©es dans les Alpes italiennes, peuvent virer au rouge.

Tout remonte à une époque trÚs reculée, celle du roi Laurino: laissez-moi vous raconter.

Enrosadira et la légende du roi Laurino

Laurino Ă©tait le roi des nains, un peuple d’ouvriers des mines, un puissant sorcier. Son royaume Ă©tait dans un magnifique jardin parmi les Dolomites.
il est tombĂ© amoureux d’une Valkyrie, Sittlieb. Elle Ă©tait Ă  son service en prĂ©tendant ĂȘtre un chevalier et a crĂ©Ă© dans son jardin le plus beau rosier qu’on avait jamais vu.

Mais Laurino Ă©tait tombĂ© amoureux de Moena, une fille noble, si jolie, que pour l’Ă©pouser, le pĂšre a appelĂ© un tournoi dont le roi Laurino Ă©tait exclu parce qu’il Ă©tait un nain.
Laurino ne voulait pas abandonner la femme qu’il aimait tant, enfilait le bonnet d’invisibilitĂ© et la kidnappait. Il la conduisit Ă  son chĂąteau et l’enferma dans le joli rosier la remplissant d’attention. Moena est tombĂ©e sincĂšrement amoureuse du roi Laurino et lui a donnĂ© trois filles.

Sittlieb s’est enfui, le cƓur brisĂ©, elle et est allĂ©e chercher une sorciĂšre pour l’enchanter et en faire un homme, mais la magie prĂ©voyait qu’elle ne pourrait jamais retourner dans le jardin qu’elle a rendu si beau, sinon elle perdrait la vie.

Alors que Moena Ă©tait Ă  le rosier de Laurino, Hartwig, le chevalier qui l’avait protĂ©gĂ©e dans la forĂȘt oĂč elle s’Ă©tait perdue et qui Ă©tait tombĂ©e amoureuse d’elle, se dirigea vers le jardin pour la libĂ©rer. En entrant, il a rencontrĂ© des nymphes qui lui ont dit que seul un enfant ou un mĂ©nestrel pouvait entrer dans le jardin et s’attendaient Ă  une chanson de lui. En fait, le jardin Ă©tait entourĂ© d’un subtil fil d’or, et il suffisait de le toucher pour que toute la garde du roi Laurino vienne. Il a dĂ©clarĂ© de la poĂ©sie Ă  Moena et a rĂ©vĂ©lĂ© la vĂ©ritable raison de son enlĂšvement.

Sans pouvoir rien faire pour elle, il a dĂ©cidĂ© de retourner chez son seigneur et de lui dire la vĂ©ritĂ©, que Moena serait libĂ©rĂ©e, si Laurino pouvait participer au tournoi avec l’impartialitĂ© due Ă  ces chevaliers.
En fait, Moena était heureuse et améliorait ses arts chaque jour et devenait une bonne et excellente fée.
Pendant ce temps, Sittlieb devint membre de la cour du roi Theodoric en tant que guerrier du roi. La magie et le fait que le casque n’a jamais Ă©tĂ© enlevĂ© l’ont aidĂ©e Ă  ne pas ĂȘtre reconnue comme la Valkyrie qui avait travaillĂ© pour le roi nain.

Le comte, le pĂšre de Moena, mĂ©prisĂ©, ne voulait pas accepter la participation de Laurino au tournoi et Hartwig fut forcĂ© de demander l’aide du roi Theodoric pour «libĂ©rer» Moena. Theodoric accepta, considĂ©rant qu’il Ă©tait facile de pĂ©nĂ©trer dans le royaume des nains pour libĂ©rer la fille, mĂȘme sachant que Laurino possĂ©dait des arts magiques, comme une ceinture qui lui donnait la force de douze hommes, une coquille impĂ©nĂ©trable et le chapeau qui le rendait invisible. avec qui il avait enlevĂ© la fille.
On savait que la route d’accĂšs au Rosengarten, le jardin des roses, Ă©tait inaccessible, mais le monsieur portant le casque a dit qu’il y Ă©tait dĂ©jĂ  allĂ©. Le roi ThĂ©odoric dĂ©cida de le guider, et il le força Ă©galement lorsque le chevalier Ă©tait contraire Ă  sa propre mort.

En arrivant au rosier, Theodoric coupa le fil d’or qui l’entourait et le roi Laurino apparut aussitĂŽt en personne et commença avec lui un duel Ă  mort.
Le roi Laurino est devenu invisible et en a profitĂ©, mais le roi Theodoric a rĂ©ussi Ă  l’attraper et l’a enlevĂ© de sa ceinture, de son capuchon et de ses armes.

Moena relĂąchĂ©, expliqua que le roi Laurino avait la noble Ăąme et qu’il la traitait toujours avec dĂ©licatesse et amour. Il a demandĂ© au roi ThĂ©odoric de ne pas l’humilier et de le laisser partir. Ceci, il tendit la main Ă  Laurino et lui proposa la paix. Un grand banquet a Ă©tĂ© organisĂ© dans le hall de la cavitĂ© de la montagne.
Mais aprĂšs minuit, quand tout le monde s’endormit, un mineur rĂ©veilla Laurino, car un chevalier du roi ThĂ©odoric errait dans les rosiers en essayant de pĂ©nĂ©trer les montagnes avec de mauvaises intentions.
Les nains ont immĂ©diatement fait face Ă  cela, mais les bruits ont rĂ©veillĂ© le roi ThĂ©odoric qui a pensĂ© que c’Ă©tait un piĂšge et qui s’est levĂ© dans les bras. Laurino pensait alors que c’était un accord entre Theodoric et le chevalier contre la paix et que les hostilitĂ©s Ă©taient rouvertes.
Une fois de plus, les hommes du roi ThĂ©odoric Ă©taient les vainqueurs , mais le chevalier au casque fait semblant d’ĂȘtre libred du roi Laurino se mesurer au roi ThĂ©odoric lui-mĂȘme en duel. BlessĂ©, le casque a Ă©tĂ© retirĂ© et il a Ă©tĂ© dĂ©couvert qu’il s’agissait d’une femme, la Valkyrie Sittlieb, qui, restĂ©e fidĂšle au roi Laurino, Ă©tait dĂ©cĂ©dĂ©e sous le charme.
Ainsi finit la guerre dans le rosier et le roi Laurino fut fait prisonnier pour le roi Théodoric.

AprĂšs un long moment, Laurino a rĂ©ussi Ă  se libĂ©rer et Ă  retourner dans les montagnes oĂč, plongĂ© dans la tristesse et sans trouver la sienne, il a pĂ©trifiĂ© tout le rosier, prononcĂ© une formule magique et transformĂ© le jardin en pics inaccessibles qui sont maintenant les Dolomites, en vertu desquels on ne pouvait plus voir les roses jour et nuit.

Il a oubliĂ© le crĂ©puscule, c’est pourquoi depuis lors, Ă  chaque coucher de soleil, toutes les roses rĂ©apparaissent avec une magnifique rose partout dans la montagne, appelĂ©e prĂ©cisĂ©ment Rosengarten.
Et voici «Enrosadira»: le moment magique de la roseraie.
Que pensez-vous de cette histoire d’Enrosadira? Beaucoup diront que c’est un conte de fĂ©e, mais c’est parce qu’ils n’ont jamais traversĂ© les montagnes pĂąles, ni mis les pieds nus dans les eaux glacĂ©es des nombreuses riviĂšres qui y sont prĂ©sentes: s’ils le faisaient, ils comprendraient que notre vie est magique Laurino lui-mĂȘme est celui qui chuchote sa triste histoire dans les courants de riviĂšre.

Je sais que c’est dans ces montagnes, oĂč je reviens chaque fois que je peux, oĂč sont mes racines et j’aime rĂ©vĂ©ler leurs mystĂšres Ă  tous ceux qui veulent m’accompagner.

Deja una respuesta

Tu direcciĂłn de correo electrĂłnico no serĂĄ publicada. Los campos obligatorios estĂĄn marcados con *

search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close